JEAN-CLAUDE SERVAIS

Jean_claude_servais

Jean-Claude Servais est né à la campagne, et tout au long de son enfance, les ballades, les jeux dans les rivières, les amitiés marqueront les vacances et les weekends passés chez ses grands-parents à Jamoigne.

Pensant que son fils ne pourra gagner sa vie avec ce métier, son père espère que cela restera une passion pour lui. Mais l'amour de Jean-Claude pour le dessin est trop fort et le pousse à s'inscrire à la haute école St Luc à Liège.

Dès 1975, avant même la fin de ses études il fait ses premières armes dans Spirou avec ses cartes blanches et les découvertes Dupuis.

En 1976 les souvenirs d'enfance et leur décalage avec l'ambiance si différente de la ville poussent Jean-Claude à quitter Liège pour rejoindre ses racines. Sa grand-mère, restée seule après le décès de son époux, l'accueille dans sa maison, maison qu'il ne quittera plus.
Encore actuellement installé en Gaume, il est marié et père de trois enfants.

Avec la collaboration de Gérard Dewamme, professeur rencontré pendant leur service militaire, il publie Tendre Violette dans le numéro 15 de "A Suivre" en 1979. C'est la révélation et le début du succès!

De La Tchalette à Iriacynthe puis Tendre Violette seront publiés chez trois éditeurs différents, et l'association avec l'artiste Julos Beaucarne signe un tournant dans son style

Dans l'Appel de Madame la Baronne, ils nous baladent avec poésie à la limite de leurs deux univers. Dans L'Almanach qui parait en 1988 il propose au travers d'un récit de légende et sorcellerie une vision assez anticléricale.

Vient ensuite La Petite Reine, un polar basé à Virton avec des abeilles tueuses... puis les deux tomes de Lova, histoire d'un enfant-loup en Gaume, sont édités.Ensuite, dans la collection aire libre, suivront Fanchon - l'histoire d'un amour nostalgique, un retour aux sources et Déesse blanche, déesse noire, histoire fantastique de fées.

Les 2 tomes de L'assassin qui parle aux oiseaux en français et en patois gaumais voient le jour puis Jean-Claude écrit le scénario original de « Princesse Talia ». La première partie de cette pièce féérique « le Monde du dessous »enchantera les grottes de Han durant tout l’été 2009. Le deuxième volet, « le Monde du dessus » restera hélas inédit.

L’auteur se lance, aussi, dans la réalisation d’une œuvre historique majeure : « Orval ». Il y évoque, à travers des épisodes choisis, la fondation, le rayonnement et la décadence de l’abbaye d’Orval. Il brosse le portrait de deux hommes que tout sépare mais dont la destinée se trouve liée par l’abbaye.

Le 25 mai 2010, le Musée du Fourneau Saint-Michel à Saint-Hubert met Jean-Claude Servais à l’honneur en lui attribuant la chaumière de Malvoisin. Ce bâtiment qui est symbolique pour le Musée de la vie rurale se prête très bien à sa nouvelle affectation. Dans chaque coin et recoin de la maison, les dessins de Jean-Claude sont magnifiquement mis en scène pour une exposition permanente.

Jean-Claude Servais y est mis à l'honneur. Lui qui a toujours contribué au rayonnement de sa région et de la Wallonie, reçoit du Gouverneur wallon le titre d'officier.

Jean-Claude Servais was born in the country, and throughout his childhood, walks, games in the rivers, friendships will mark the vacations and weekends spent at his grandparents in Jamoigne.

Nos sérigraphies limitées en 50 exemplaires

BoxArt
BoxArt - 350 €
Plano2
Plano Art - à partir de 125€