CHRISTIAN CADELLI

photo

Originaire d'une famille d'immigrés italiens venant du Frioul, il voit le jour à Bruxelles en 1953. Très tôt, il baigne dans les techniques de base du travail du gypse, initie en cela par son père, un artisan professionnel diplômé de l'académie des Beaux-Arts de Bruxelles spécialisé dans le modelage de l'argile et le moulage du plâtre.

Dans l'atelier paternel, l'enfant aime le regarder travailler, tout simplement, il enregistre instinctivement les gestes les plus fondamentaux nécessaires à l'ouvrage.

En regardant, on apprend sans s'en rendre compte, dira-t-il.

Et quand, des années plus tard, il se tournera lui vers la sculpture et le modelage, ces gestes ressurgis du passé faciliteront grandement sa démarche. Il ne l'oublie pas.

Adolescent, il se sentait attiré par les arts plastiques, mais plus précisément par la peinture.

Pendant des années, je cherchais ma place, raconte-t-il, sans trouver un style personnel, un ton neuf.

C'est donc assez tardivement qu'il se tourna vers la sculpture. Cette fois avec une grande énergie. Sa manière à lui, je le cite, de rattraper le temps perdu.

Cette âme d'artiste trouvera petit à petit sa voie dans une recherche constante, explorant les méandres d'une imagination fertile et inventive. Se renouveler. Se renouveler sans cesse pour nourrir sa conscience des choses qui nous dépassent et nous interpellent.

C'est souvent durant ses insomnies faites d'instants de réflexion intense sur la sculpture que de nouvelles idées naissent.

Cadelli pose un vrai regard sur le monde.

Fondamentalement contemporain, il puise sa source aux confins de la modernité et des arts premiers. Il en ressort un travail essentiellement figuratif d'une grande délicatesse.

C'est sans doute à sa technique hors du commun que Christian Cadelli doit l'identité qui le rend reconnaissable.

Il travaille surtout le gypse y insérant des fragments d'autres matières, toutes naturelles, comme le bois, le bronze, la pierre ou le cuir. Par les différentes nuances d'éclats de la matière, l'artiste réussit alors à habiller légèrement chaque sculpture lui apportant la lumière qui la fait vivre. Rien n'est jamais statique.

C'est un travail de patience mais aussi de découvertes constantes au gré des associations de matériaux.

Étant donné les périodes de séchage indispensables à cette technique, il n'est pas rare que Christian Cadelli travaille sur plusieurs sculptures en même temps. L'une sèche, l'autre s'achève, pour se retrouver ensemble dans de nombreuses expositions, en Belgique et à l'étranger.

Christian Cadelli est membre de la Fondation Taylor, Paris.

Oeuvres originales actuellement disponibles

Si vous avez des questions concernant l’achat d’une oeuvre originale, n’hésitez pas à nous contacter par email à info@spaceart.be